crises

Les Crises d’Angoisse ou Attaques de Panique

Qu’est ce qu’une crise d’angoisse, ou crise de panique?

La crise d’angoisse, ou attaque de panique, est une sensation de peur aigüe.

C’est un épisode anxieux engendrant des manifestations physiques intenses, entraînant la peur de refaire une crise, voire la peur de mourir ou de perdre la raison.

 

Que se passe-t-il dans le corps pour provoquer une crise d’angoisse?

L’adrénaline, substance naturelle produite par le corps en cas de danger, est déchargée en excès dans l’organisme

Face à cet excès d’adrénaline, le corps va répondre par une série de symptômes désagréables qui vont affecter tous les systèmes de l’organisme:

difficultés à respirer (manque d’air, accélération de la respiration, sensation de suffoquer), sensation d’oppression, accélération des battements du cœur, sueurs, bouffées de chaleur, nausées, digestion perturbée, bourdonnements d’oreilles, fourmillements dans les extrémités, peurs diverses, pensées confuses, vertiges, fatigue physique et mentale,…

Il est difficile d’expliquer ce que la personne ressent pendant la crise, quelque chose de terrifiant se passe en elle qu’elle ne peut maîtriser. Cette incompréhension entraine souvent une perte de confiance en le corps.

Or les crises ont une toujours une, ou des, causes, même si elles sont difficilement identifiables.

 

Causes des crises d’angoisse:

Tout le monde peut être sujet aux crises d’angoisse à un moment de sa vie. Même si les personnes anxieuses ont un risque plus élevé d’avoir une crise d’angoisse, nous fonctionnons tous grâce à l’adrénaline.

Il ne faut pas oublier que le stress est une réaction normale de l’organisme, il signale que le corps est en train de s’adapter (à une situation nouvelle, face à un danger,…). C’est lorsque ces symptômes ne sont plus en adéquation avec la réalité vécue, ou deviennent trop invalidants, qu’il devient nécessaire de consulter.

Les causes des crises d’angoisse peuvent être diverses:

D’origines physiques (hyperventilation, décalage horaire, douleurs chroniques, stimulants licites ou illicites,…),

Psychiques (répression de souffrances émotionnelles, maltraitance dans l’enfance,…),

Physico-émotionnelles (épuisement nerveux provoquant anxiété et dépression).

Les crises d’angoisse peuvent être liées à un événement stressant repérable (agression, évènement traumatique, …), mais parfois il n’existe aucune menace identifiable.

Elles peuvent se déclencher dans un environnement familier, sans réel danger.

Ne pas savoir quand va se produire la prochaine crise peut provoquer un état d’anxiété permanent: «la peur d’avoir peur».

 

Comment s’en sortir?

Les crises d’angoisse ne sont pas une fatalité. On peut s’en sortir!

Les causes étant complexes, il est nécessaire de considérer l’individu comme un tout. Traiter uniquement le côté «psy» sans tenir compte des obstacles et dysfonctionnements corporels (et inversement) peut s’avérer insuffisant. Le corps et le mental sont étroitement liés, l’être humain n’a pas d’un côté son cerveau et de l’autre son corps.

 

Un accompagnement global prendra en compte:

– la dimension corporelle avec la pratique de techniques de respiration et de relaxation.

Beaucoup de personnes sont dans un état permanent de tension musculaire, même au repos, d’où raideurs, douleurs et parfois inflammations musculaires. Ce «blindage» peut avoir été mis en place dès le plus jeune âge pour se protéger émotionnellement d’évènements douloureux..

la dimension psychologique: comprendre et traiter la souffrance psychique, mettre du sens sur ces crises, …

la dimension comportementale: apprendre à la personne à faire face.aux crise, à reprendre la maîtrise sur son corps, à prendre en charge son système nerveux, à repérer les signaux avant coureurs du stress,…

respecter une bonne hygiène de vie: diminution des excitants, pratique d’une activité physique, surveillance de l’hypoglycémie, …

 

Il n’y a pas de prise en charge standardisée, elle est adaptée selon le vécu et les spécificités de chacun. Cet accompagnement requière une réelle implication de la personne dans tout le processus afin d’agir sur son système nerveux de manière autonome et de comprendre les mécanismes générateurs d’angoisse.

Il est fortement conseillé de consulter son médecin afin de confirmer le diagnostic et éliminer des pathologies graves. Un traitement médical peut être conseillé en cas de symptômes graves.